In Interviews

Interview Photographe
Xavier Mouton

Le photographe Xavier Mouton a gentiment accepté de se prêter au jeu de l’interview pour cotton bird.

C’est un peu par hasard que nous l’avions découvert en 2017, avec les photos du mariage de Laura et Clément (qu’on vous dévoilera la semaine prochaine sur le blog) où nos menus et marque-places apparaissaient discrètement. Depuis, nous suivons avec attention ses reportages pleins de sensibilité. Nous avions hâte de vous présenter son travail et ses inspirations.

On vous laisse découvrir ses réponses à nos questions… L’occasion d’en savoir un peu plus sur son univers, son parcours, la tendance mariaque qu’il affectionne particulièrement et sa chanson du moment. Bonne lecture !

|

Bonjour Xavier ! Pouvez-vous nous dire comment la photo est entrée dans vos vies ?

Bonjour Christelle ! Alors comment la photo est-elle entrée dans ma vie ? Du plus loin que je me souvienne, je ne crois pas que ça soit elle qui soit venue à moi. Je crois que la photographie a toujours été là, tout près de moi. Elle a bercé une grande partie de mon enfance avec une maman qui n’a cessé d’immortaliser (à l’aide de son vieil appareil argentique) chaque moment de vie qui prenait naissance au sein de notre famille. Mes frères, ma sœur et moi étions « mitraillés » en permanence. Elle n’avait pourtant rien d’une grande reporter, (et croyez-moi, il y avait beaucoup de ratés…) mais elle était juste une maman qui voulait conserver à sa manière, et pour les années à venir, de précieux trésors de ses enfants.

 

|

Que trouve-t-on dans votre sac photo ? 

Ouhla, à vrai dire, pas mal de choses ! Hum… plus sérieusement, vous y trouverez 2 boitiers 5D mark III ainsi que quelques focales fixes. (24mm / 35mm / 50mm) ainsi qu’un téléobjectif 70-200mm quand j’ai besoin de me faire le plus discret possible ou que la situation ne permet pas que je sois trop prêt de mon sujet ! Et le reste, c’est plus du secondaire, un paquet de kleenex, mon téléphone, une plaquette de chocolat, une bouteille d’eau, des cartes et des batteries de secours, et une petite checklist des moments important à ne surtout pas manquer !

|

Comment décririez-vous votre style ? 

Naturel, authentique et spontané… C’est avec ces 3 mots là que je définirais le mieux mon style. Ce que j’aime photographier par-dessus tout, ce sont de « vrais » moments de vie. J’ai horreur de tout ce qui est figé même si parfois on y est un peu obligé. Pour moi, c’est un paradoxe car avec la photographie, on fige un instant, on l’immobilise, on le retient. Et c’est justement pour cela que j’aime le mouvement, la spontanéité, le naturel et les émotions qui en découlent. Ce que j’aime montrer, c’est les choses dans leur état le plus « pure », les personnes telles qu’elles sont, sans chichi ni fioritures ! La photographie me permet de raconter une histoire, la vôtre. Mais elle me permet aussi de vous révéler tel que vous êtes, elle donne de la consistance à vos émotions.

|

Comment préparez-vous le jour J avec les futur(e)s marié(e)s ? Faites-vous des repérages ?

Le jour J se prépare bien en amont du mariage, et pour cela j’échange beaucoup par mails ou par Skype avec les couples qui me contactent. Je les fais toujours parler de leur projet, de leur relation, de leurs envies…  Je leur demande ensuite pourquoi il est important pour eux d’être accompagné par un photographe ? Et j’essaie surtout, du mieux que je le peux, de les faire avancer dans le déroulé et l’avancement de leur grand jour en leur donnant ici et là quelques petits conseils. L’essentiel dans ma démarche est de les rassurer tout en étant très clair avec eux ainsi que sur ma façon de travailler. Pour moi il est très important d’instaurer dès le départ un climat de confiance entre les deux parties.

Pour les repérages, ils sont très succincts, comme je l’ai dit tout à l’heure, je ne suis pas un adepte de la mise en scène, je préfère me laisser guider par le moment. J’ai besoin de me laisser inspirer et de capter des instants sur le vif. En tout cas, c’est la photographie telle que je la pratique ! J’ai besoin en permanence de conserver un regard frais et nouveau sur ce qui m’entoure !

|

Quel est le moment que vous préférez shooter pendant les mariages ?

Inévitablement la séance couple qui me permet de mettre en lumière l’amour et les sentiments que se portent les deux amoureux. J’aime ce moment intime ou les deux mariés se retrouvent et peuvent enfin souffler un peu (le temps de quelques minutes) au milieu de cette journée marathon. J’adore aussi réaliser un « First-Look » quand le planning de la journée nous le permet car les émotions qui s’en dégagent sont toujours très fortes. Bien souvent, la matinée est certes passée mais tout reste encore à jouer. On peut alors sentir l’impatience et le désir, mais aussi une certaine fragilité. La tension y est presque palpable… J’aime ces instants là où le couple se dévoile un peu devant moi et se montre vulnérable. C’est souvent dans ces courts instants là que je capture mes plus belles images ! Et en y réfléchissant bien, j’ai aussi un petit faible pour les préparatifs !

|

Quelle tendance mariage vous plaît particulièrement ces temps-ci ?

Etrangement, en ce moment, je suis très attiré (comme beaucoup d’entre nous) par le côté « moody ». C’est un style très en vogue. J’aime étonnement ce fort contraste entre les noirs et les blancs même si on ne le retrouve pas forcément dans mes images. Je suis très admiratif de ceux et celles qui pratique ce style de photos. La lumière y joue toujours une place primordiale. Très souvent l’ensemble d’une scène peut paraitre très sombre mais c’est toujours pour mettre en avant le sujet qui lui semble toujours jaillir de cette noirceur. Et puis il y a ce traitement, des tons souvent chaleureux, orangés, dans une ambiance globale qui se veut pourtant sombre. J’aime ce contraste !

|

Le shooting de vos rêves ce serait… ?

C’est une bien bonne question mais je ne suis pas certain d’en connaitre la réponse. Peut-être un reportage spécial pour Cotton Bird ? Plus sérieusement, je ne sais pas, il y a tellement de choses à voir et découvrir dans ce monde…

|

Y a-t-il une photo (connue) qui vous touche plus que d’autres ? Pourquoi ?

Le 21 octobre 1967, un million de manifestants défilent à Washington pour protester contre la guerre du Vietnam qui arrache à leur jeunesse 525 000 Américains. Jane Rose Kasmir n’a alors que 17 ans quand elle incarne le « pouvoir des fleurs » contre celui des armes. Ses héros s’appellent Martin Luther King et Gandhi. En signe de paix, elle tend un chrysanthème aux forces armées qui eux pointent leurs baïonnettes…


|

Un conseil aux jeunes photographes qui se lancent ?

Je leur dirais, avant tout, de prendre plaisir à faire ce qu’ils font ! Soyez vous-même, faites des photos pour vous, faites les choses qui vous ressemblent.

Inspirez-vous de ce qui se fait… ou pas… trouvez votre identité, votre pate, définissez ce qui vous touche. Laissez-vous guider par votre voix intérieure, écoutez-là et ne laissez pas l’extérieur étouffer ou amoindrir votre flamme. Si vous avez un rêve, si pour vous la photographie, c’est bien plus que d’appuyer sur un bouton, alors saisissez votre chance et ne baissez pas les bras… Des doutes et des échecs, nous en avons tous connu, des journées difficiles ou des passages à vide aussi et il y en aura forcément… Trouvez votre pourquoi, ayez une vision claire sur ce qui vous motive et gardez tout ça en ligne de mire. Et bien sûr, par-dessus tout, croyez en vous et en vos rêves ! Et pour finir, même si ce conseil n’est pas de moi, je leur dirais : « Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ».

|

Une anecdote amusante à partager ?

La dernière en date était justement sur le reportage de Laura & Clément que vous pourrez retrouver sur le blog. Deux jours avant leur mariage, une consœur photographe m’appelle en catastrophe… Elle est désespérée, elle est malheureusement dans l’incapacité physique d’assurer la prestation mariage des deux tourtereaux. Je recontacte alors le jeune couple, j’essaie de les rassurer un peu et je leur dis que je serai leur photographe quoi qu’il arrive. Le jour J, ils m’ont m’offert tous les deux un accueil chaleureux comme rarement j’en ai eu ! Ils ont été adorables et plus que parfaits du début à la fin de leur journée de mariage et sont devenus pour ainsi dire mes mariés de l’année ! J’ai eu un gros coup de cœur en accompagnant ce couple…

|

Vous n’êtes pas seulement photographe, vous êtes aussi… ?

Un grand amoureux de la vie, un collectionneur d’émotions, un papa heureux et un mari comblé ! 

|

Quelle est votre chanson du moment ?

J’adore la musique en générale, j’en écoute tout au long de la journée, surtout les morceaux en acoustique, il y en aurait donc beaucoup à citer… mais si je devais vous donner celle que j’écoute en ce moment ça serait « All I Want » du groupe Kodaline !

|

Merci à Xavier d’avoir accepté de répondre à mes questions. Si vous souhaitez en savoir plus sur son travail ou le booker pour votre jour J, n’hésitez pas à vous rendre sur l’un des liens ci-dessous pour le contacter.

Site Web

Instagram

Facebook

 

Share Tweet Pin It +1
Previous PostNos conseils pour organiser
un EVJF réussi
Next Post10 idées de textes
pour vos cartes de remerciements mariage

No Comments

Leave a Reply