Interview Wedding Planner
Myriam | Happiness Factory

Début 2019, cotton bird lançait son annuaire de Wedding Planners : un répertoire de happy few et de prestataires soigneusement sélectionnés pour accompagner nos amoureux de A à Z dans la préparation du plus beau jour de leur vie. Aujourd’hui je vous présente Myriam, qui est à la tête de l’agence Happiness Factory !

wedding-planner-happiness-factory

|

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour ! Je m’appelle Myriam, 35 ans, Wedding Planner depuis bientôt 7 ans sous le nom de Happiness Factory que j’ai créé en 2013. Je suis implantée à Bordeaux, ma ville natale, et je vadrouille dans le Sud Ouest pour organiser de belles fêtes en famille et entre amis et célébrer l’Amour avec un grand A. Si je devais me définir d’une manière plus personnelle… Je dirais que je suis une épicurienne qui aime être entourée, voyager, coudre, bricoler, rire, et que j’ai un petit côté « tête brûlée » : quand j’ai pris une décision, peu de choses peuvent m’arrêter !

|

Comment vous est venue l’envie de devenir Wedding Planner ?

J’ai été salariée dans l’évènementiel et la communication pendant 7 ans avant de créer Happiness Factory. J’aimais ce que je faisais, mais je n’y trouvais pas forcément de sens – et je suis quelqu’un qui aime le changement et le challenge. Je n’avais pas du tout imaginé à cette époque devenir Wedding Planner, ça ne faisait ni partie de mes rêves, ni de mes projets, d’autant plus que je ne connaissais pas vraiment ce métier. L’idée était surtout de réunir au sein d’un seul et unique projet tout ce que j’aimais : l’événementiel et la partie logistique, la communication, le côté créatif (qui était jusque-là plus relatif à mes hobbies) et l’humain. J’aime être au contact des gens, que ce soit des prestataires ou des futurs mariés. De fil en aiguille, de réflexions en rencontres, je suis tombée par hasard sur ce métier et sur toute une vague de prestataires qui proposaient une vision plus « cool » du mariage, qui correspondait plus à mon état d’esprit et qui offrait de nouvelles perspectives à ceux ou celles ne se retrouvant pas dans un mariage plus conventionnel. Il en faut pour tout le monde ! Ce métier regroupait tout ce que j’aimais, le marché dans le Sud Ouest n’était pas saturé, je me suis donc dit : « Pourquoi pas ? »

|

Avez-vous suivi une formation spécifique ?

Non ! Avec une expérience de 7 ans en production d’événements et en communication, j’avais les compétences et les outils pour me lancer. La méthodologie reste quasiment la même que lorsque je travaillais en agence. Je ne fais juste pas le même type d’événement et m’adresse à des particuliers – et non pas des entreprises. Il a fallu adapter certaines choses bien entendu et en 7 ans d’activité, je me suis enrichie au contact d’autres Wedding Planners, d’entrepreneur.e.s et de prestataires Mariage.

|

En quoi consiste exactement votre mission en tant que Wedding Planner ? Quelles prestations offrez-vous aux couples qui font appel à vous ?

Notre mission générale c’est que leur jour J soit parfait, tel qu’ils l’avaient imaginé (ou mieux !) Nous les accompagnons dans leurs choix, les conseillons, leur proposons des idées ou des alternatives auxquelles ils n’auraient pas pensé. Il s’agit de les épauler pour qu’ils soient le plus zen possible, pendant les préparatifs mais aussi le jour J ! Je propose différentes prestations en fonction de leurs besoins, mais j’interviens le plus souvent sur l’organisation complète de A à Z du mariage : budget prévisionnel, recherches de prestataires, propositions, mise en place logistique, scénographie, coordination du jour J, etc… Sauf lorsque les futurs mariés ont déjà bien avancé dans leur projet, dans ce cas on se tournera plutôt vers la coordination du jour J et/ou la scénographie du mariage. Étant consciente que tout le monde ne peut pas se permettre de faire appel à un.e Wedding Planner, je propose aussi un accompagnement sous forme de coaching pour les petits budgets.

|

Quelles sont les qualités nécessaires pour ce métier ?

Ça va sembler évident, mais un bon sens de l’organisation et de l’anticipation ! Savoir écouter et comprendre, pour accompagner au mieux les couples… Un bon sens du relationnel et du respect pour les gens avec qui on travaille. Même si nous sommes tous des entrepreneur.e.s indépendant.e.s, il en va de la réussite du mariage de savoir travailler en équipe, et quand c’est dans la bonne humeur, c’est encore mieux ! Il faut aussi de la rigueur, de la débrouillardise, du self control, de la réactivité… Et puis après il y a toute la partie liée à la gestion d’entreprise, qui est presque un métier en soit !

|

Comment se déroule le travail avec les mariés ?

Ça commence souvent par un mail, suivi d’un rendez-vous téléphonique, un appel via Skype lorsque les futurs mariés sont loin, ou un rendez-vous de visu autour d’un café à mon bureau. Je passe en moyenne 1h / 1h30 en rendez-vous avec eux la première fois. Je leur pose plein de questions sur la manière dont ils imaginent leur mariage, ce qui est important pour eux, ce qui leur ferait plaisir etc… On parle aussi budget dès le début. Ensuite, je leur explique en détails ma manière de travailler. Je suis plutôt d’une nature discrète donc je pose peu de questions très personnelles, je ne veux pas être intrusive, les mariés partagent généralement plus au fil des échanges dans l’année des préparatifs. A la suite du premier rendez-vous, j’établis un devis détaillé accompagné d’un budget prévisionnel pour le projet. Une fois l’engagement pris de part et d’autre, le travail peut commencer ! Au-delà de la relation client / prestataire, je vois vraiment mon métier comme un partenariat avec les futurs mariés : le feeling et la confiance sont primordiaux, dans les deux sens.

|

Quelle est la prestation la plus originale que vous ayez proposée – ou qui vous a été demandée par des mariés ?

Quand une mariée que j’aime beaucoup m’a demandé au bout du 2ème rendez-vous : « Au fait on t’a pas dit mais on voudrait un poney licorne pour le mariage,
pour les enfants et faire quelques photos rigolotes… Tu penses que tu peux nous trouver ça ? »
J’étais en train de conduire, on partait visiter des lieux, je ne
savais pas si c’était une blague ou pas. Non non, c’était une vraie demande. On a beaucoup ri, ce sont des amoureux des chevaux et d’équitation et un couple très fun, ça avait donc du sens. Je précise qu’ils étaient dans le respect de l’animal et c’était encadré !

|

Comment voyez-vous évoluer le métier de Wedding Planner dans les prochaines années ?

Plus de structuration et d’encadrement du métier, plus de réseaux ! Trouver un schéma économique viable, en dehors du traditionnel « patron vs salarié » pour développer son business et créer de l’emploi. Je pense qu’il y a plein de choses à faire, plein de pistes à explorer pour ne pas rester chacun.e dans un coin et travailler plus en réseau. Ça fait partie de mes grandes réflexions du moment en tous cas.

wedding-planner-happiness-factory

|

Quels conseils donneriez-vous aux couples de futurs mariés qui hésitent encore à faire appel à un.e Wedding Planner ?

Faites confiance aux professionnel.le.s, suivez votre instinct : nous sommes là pour vous simplifier les choses, vous épauler et faire en sorte que vous profitiez à 200% du jour J. Lâchez prise ! Et n’hésitez jamais à nous poser des questions lors de la première rencontre ! En fonction de votre budget, essayez de vous faire aider sur des points spécifiques qui vous permettront une grande tranquillité d’esprit le moment venu…

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Newsletter Cotton Bird le blog

Parce que nous aimons vous gâter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et bénéficiez de -20% sur l’eshop Cotton Bird