Interview Photographe
Matthias Toth

C’est après avoir découvert ses clichés et son style aux couleurs si particulières que nous avons eu envie d’en savoir un peu plus sur Matthias Toth. Le photographe, basé à Bordeaux, a gentiment accepté de se prêter au jeu de l’interview pour cotton bird.

photographe-matthias-toth-mariage

Un photographe au style particulier

Aujourd’hui nous sommes ravis de vous présenter le travail de Matthias Toth. Ce grand amoureux de la nature et des grands espaces est un véritable esthète, qui a pris le temps de trouver sa patte dans un univers (la photographie de mariage) ou il est parfois difficile de se démarquer. Ses clichés aux couleurs prononcées capturent avec simplicité de doux instants. On vous laisse découvrir ce jeune homme talentueux, qui nous en dit plus sur son parcours, le matériel qui ne le quitte jamais, les lieux de sa bucket list photographique, son premier appareil et l’endroit où il ne faut jamais le laisser seul lors d’un mariage !

photographe-matthias-toth-couple

|

Bonjour Matthias ! Pouvez-vous nous dire comment la photo est entrée dans votre vie ?

Bonjour ! La photo est entrée dans ma vie à l’occasion de mon 25ème anniversaire. Mon frère m’a offert mon premier appareil photo, et là j’ai eu un véritable coup de foudre. Je passais mon temps à tout photographier, à me renseigner, à vouloir évoluer… La photo a commencé à prendre beaucoup de place dans ma vie, j’ai très vite su que je voulais en faire mon métier. Je suis passé professionnel quelques jours après mon 26ème anniversaire – très exactement : 1 an et 11 jours après avoir reçu mon premier Reflex !

|

Que trouve-t-on dans votre sac photo ?

Uniquement le strict minimum. J’essaie d’avoir un sac de voyage pour mes affaires personnelles, et un sac avec tout mon matériel… Mon sac est un Paul Marius en cuir (le modèle Reporter). Parfait quand on aime shooter en pleine nature comme moi, avec mon canon 5DMIII prénommé Clark Kent (ou CK pour les intimes ), avec mon 35mm Art de chez Sigma prénommé Tintin (car c’est une optique de reportage), et mon 50mm de chez Canon prénommé Adam (ce qui correspond à l’angle de la vision humaine). Avec bien sûr, le kit de nettoyage, une capuche de pluie, des batteries et chargeurs, des cartes et des chiffons !

mariage-photo

|

Comment décririez-vous votre style ?

Pour moi, avoir un style bien défini et qui sorte de l’ordinaire a toujours été une priorité. C’est pourquoi je me suis essayé à deux styles photographiques : le fine art et le moody. J’aime bien ces 2 styles, même s’ils sont opposés par nature : l’un très élégant, sobre et très lumineux – l’autre plus coloré, plus sombre, rock et dark. Mais je ne me suis reconnu complètement ni dans l’un ni dans l’autre. J’ai donc décidé de faire un mix entre ces deux styles. J’utilise le coloré et le côté rock du moody et le côté élégant et lumineux du fine art pour donner un style qui me ressemble ! Ça m’a pris 2 ans pour avoir un résultat qui me plaisait : c’est à partir de ce moment-là que mon nombre de demandes de mariages a triplé.

|

Comment préparez-vous le jour J avec les futur(e)s marié(e)s ? Faites-vous des repérages ?

Un premier rendez-vous avez les futurs mariés est obligatoire. Cela permet de faire connaissance et de s’assurer que le feeling passe ! Je suis le premier à leur dire : si le feeling ne passe pas, ne me bookez surtout pas ! Durant ce premier rendez-vous, je leur explique comment je travaille, ce que comprend ma prestation, et on remplit leur dossier ensemble. Ensuite, deux mois avant le mariage, je leur envoie un questionnaire pour mieux les connaître. Ce questionnaire me sert à mieux shooter le jour J : certains petits détails on une grande importante et je ne veux pas passer à côté. J’envoie ensuite un récapitulatif aux mariés deux semaines avant le mariage.

Quant aux repérages, j’essaie de les faire lorsque j’en ai l’occasion, mais étant basé sur Bordeaux et ayant de plus en plus de mariages hors de la région, c’est compliqué. J’utilise les réseaux sociaux pour connaître les meilleurs spots des domaines et des châteaux.

photo-matiés-matthias-toth

|

Quel est le moment que vous préférez shooter pendant les mariages ?

Les séances de couples ! Pour moi, c’est vraiment le moment le plus agréable dans un mariage, mais ça l’est aussi pour les mariés. On trouve un beau lieu, on prend notre temps, les mariés sont pour la première fois en toute intimité depuis leur mariage, ça leur fait une pause et on rigole, on profite… et les photos sont souvent canons ! Avec une préférence pour la séance avec le coucher de soleil. Cela dure 5 minutes, mais c’est tout simplement 5 minutes de pur bonheur !

|

Quelle tendance mariage vous plaît particulièrement ces temps-ci ?

Je ne sais pas si on peut parler de tendance, mais les mariages laïques me plaisent beaucoup. Ils ont souvent lieu en pleine nature, c’est simple, super touchant, et le rendu est vraiment top ! C’est un moment très agréable à photographier. La lumière est naturelle, on peut se déplacer librement en extérieur, contrairement à une cérémonie en église où la lumière est rare et où il y a peu d’angles. Les cérémonies laïques ressemblent beaucoup aux mariés car elles sont entièrement à leur image. Ils font comme ils veulent, selon leurs goûts, ce qui donne des cérémonies magnifiques et unique à la fois !

photographe-matthias-toth-1

|

Le shooting de vos rêves ce serait…

Déjà cela serait une séance de couple. C’est vraiment ce que j’aime shooter. Dans l’idéal, une séance dans la montagne, sur un spot désertique, comme le parc national de Yosemite en Californie, la langue de Troll en Norvège, les Dolomites en Italie ou encore l’île de Man. J’ai une interminable bucket list de shootings. Les idées sont classée par continents : il doit y en avoir une cinquantaine pour l’instant ! Je pense consacrer un ou deux mois chaque année à compléter cette liste.

photographe-matthias-toth
© Lee Jeffries

|

Y a-t-il une photo (connue) qui vous touche plus que d’autres ? Pourquoi ?

Les portraits du britannique Lee Jeffries, qui est le photographe que je préfère. Il shoote les portraits de sans-abris dans le monde entier et une partie de la vente va directement à ces mêmes personnes ! Je trouve l’idée brillante ! Ces séries de portraits en noir et blanc sont simplement incroyables et nous touchent directement au coeur ! Je les trouve tout simplement sublimes.

|

Une anecdote amusante (ayant eu lieu lors d’un mariage que vous avez capturé) à partager ?

Ne jamais me laisser à côté d’un stand de foie gras à un mariage ! Un couple a fait cette erreur une fois, c’est le meilleur moyen pour me perdre !

mariee-rock-photo-fine-art

|

Un conseil aux jeunes photographes qui se lancent ?

Shootez pour vous ! Amusez-vous ! Trouvez votre spécialité, prenez votre temps et trouvez votre style à vous. Et de là, tout découlera naturellement. « Si vous faites de tout, vous ne faites rien. » Spécialisez-vous un maximum (corpo, portraits, weddings, etc…) et trouvez-vous un style propre à vous ! Et les gens vous bookeront pour votre style – et non pour votre zone géographique ou vos tarifs !

Merci à Matthias d’avoir accepté de répondre à mes questions. Si vous souhaitez en savoir plus sur son travail ou le booker pour votre jour J, n’hésitez pas à vous rendre sur l’un des liens ci-dessous pour le contacter !

Site Web

Facebook

Instagram


N’hésitez pas à aller découvrir toutes nos interviews sur le blog


© Photo de couverture & de l’article| Matthias Toth

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.